Jour 2 : de Dublin à Wexford

Aujourd'hui, c'est étape de montagne ! Pour rejoindre Wexford au sud-est de l'Irlande depuis Dublin, il y a une autoroute qui longe la côte ; mais une autoroute, fusse-t-elle irlandaise, reste une autoroute, et ce n'est pas le plus intéressant pour se promener... D'autant plus qu'on l'a déjà empruntée l'année dernière pour aller faire un tour à Arcklow. Nous allons donc emprunter la Military Road qui traverse le Wicklow Mountain National Park.
la Military Road a été construite par les britanniques autour de 1800 en réponse au conflit les opposant aux rebelles irlandais. Cette route leur a permit de construire des casernes militaires, chargées de traquer les méchants insurgés réfugiés dans ces lieux inaccessibles, les fourbes…

Mais avant cela, il nous faut faire quelques courses pour avoir de quoi se manger... Notre tour d'Irlande des Tesco (Express, Super et Extra stores) commence donc au sud de Dublin.
Arrivé au rayon bière, d'une dimension impressionnante, je me crois au paradis : il y a pleins de bières excellentes par palettes entières ! Il y a là largement de quoi abreuver l'Ile d'Yeu entière pendant la Fête des Fleurs !

09 28 20160928 190546 dream of more blog 1024px
Dream of more...

Je cherche Céline dans les rayons, fini par la trouver au rayon gateaux (j'aurais dû commencer par là, en fait !) pour lui présenter l'Eldorado. De retour dans le rayon, des employés consenscieux ont mis en place une bien vilaine barrière pour nous éviter de succomber à l'appel des sirènes...

09 28 20160928 092819 Off licence blog 1024px

En effet, en Irlande, les magasins doivent posséder une licence spéciale et probablement coûteuse pour pouvoir vendre de l'alcool toute la journée... Sinon, il faut attendre 10h30 pour pouvoir acheter sa bière, mieux vaut être prévoyant ! Nous jurons, que l'on ne nous y prendrait plus !
Déçus, nous sortons du Tesco avec des Hula Hoops, des chips au vinaigre, du extra mature cheese (aussi violent que du gruyère de cantine) ... et du coca-cola à la cerise faute de bière ! En route  !

Le temps est couvert et assez vite, alors que nous gagnons en altitude, nous tombons dans la brume. Chose assez surprenante pour nous autres maritimes : il y a de la brume ET du vent... En général, sur la côte quand il y a de la brume, il n'y a pas de vent puisque le vent chasserai la brume. C'est bizarre, la montagne... Assez rapidement, les paysages boisés et moutonnés font place à des tourbières vertes et brunes, désertiques et monotones, ponctuées de gros rochers blancs en granit. C'est amusant, certains on la forme de montons. A moins que... ?

La Glenmacnass River prend sa source à Mullaghcleevaun Mountain, le second plus haut sommet des Wicklow Mountains (849 m d'altitude). Après avoir serpenté paisiblement sur un plateau au milieu des tourbières qui donnent à l'eau très claire une étonnante couleur rousse (couleur Irish Red Ale en fait), elle plonge 270 m plus bas au niveau de la bien nommée Glenmacnass Waterfall. Cette cascade est impressionnante que l'on arrive de l'aval (comme en 2015) ou de l'amont. Le contraste est saisissant entre le haut et le bas : en bas, on est dans une vallée verte presque civilisée avec une cascade bruyante, et en haut, on est sur un plateau désertique brun-orangé traversé par un paisible ruisseau...

Dès que l'on remonte de l'autre coté de la vallée, au sud, on retrouve des paysages plus ou moins désertiques, impression renforcée par la brume qui stagne en altitude, mais plus boisés qu'au nord. Les arbres se limitent toutefois à des parcelles de sapins verts/bleus  entre lesquels se promènent des cerfs. Ils ne sont pas stressés, levant à peine la tête à notre approche, mais refusent obstinément de se laisser tirer le portrait : à la moindre vision d'un objectif, même caché dans la voiture, ils s'enfuient... Un peu comme ces moutons qui ne craignent pas les voitures tant qu'elles les frôlent à 50 km/h en plein virage, mais se méfient d'elles comme du loup dès qu'elles s’arrêtent...

A la sortie des Wicklow Mountains, nous nous arrêtons dans un bois pour manger puis nous rejoignons la côte par les petites routes en direction de Wexford.
Arrivées de bonne heure, nous continuons notre route sous la pluie vers Rosslare pour aller jeter un œil au terminal roulier. Ici des ferries arrivent d'Angleterre et de France avec des passagers, des camions et des voitures neuves pour repartir par la route ou par le train vers le reste de l'Irlande. Les lieux sont bien équipés puisqu'il y a un banc installé en haut de la falaise surplombant le terminal pour surveiller le trafic... Délicate attention !
A la nuit tombante, nous retournons à Wexford chez John, sans oublier de faire des courses à Tesco, maintenant que la vente de bière est autorisée !

jour 2

Pin It