Départ !

Sonnerie de réveil...

On y est... Enfin ! Le jour tant attendu c'est aujourd'hui : on part en Irlande ! AU-JOUR-D'HUI !!! Mais pas tout de suite : le bateau est à 11h00. Il faut encore attendre un peu...
Dernières vérifications : on est au top. Et maintenant, on fait quoi ? On attend... Bon, ben, si c'est comme ça, je vais nettoyer mes objectifs déjà propres... Et maintenant, c'est bon ? bientôt... Bon, y a quoi à la téloche ? "No signal"...  Original : trop cool la télé à l'Ile d'Yeu ! "Sinon, on n'à qu'a y aller maintenant : comme ça on sera en avance, pour une fois..." C'est parti ! j'enfile mes chaussures, mets de la terre un peu partout dans la maison, vérifie que mon livre d'Harry Potter (in english, please...) est dans le sac, explique au chat qu'il ne peut pas venir avec nous et qu'il doit donc sortir du sac dans lequel il faisait la sieste contrôlait les coutures et ferme le sac... Le sac, mon compagnon de voyage depuis des années et des années, ayant bourlingué en Écosse, sur la mer et les flots, à gauche et à droite et peut-être même à la montagne (?), venait de faire quoi ? Il venait de se saborder par la fermeture éclair, qui du coup ne fermait plus...

09 27 20160927 111155 Le sac maudit blog 1024pxLE sac...

Vite, plan B : changement de sac, pour un plus petit. Trop petit pour pouvoir ramener quelques bières. Pas bien, Pas bien du tout ! Tant pis, on en achètera un grand à Nantes avant de prendre l'avion... En route. Coup d’œil à la montre : il ne va pas falloir s’arrêter cueillir des champignons si on ne veut pas rater le bateau... C'est étonnant comme une petite chose peut faire basculer de "on est large" à "ça va être chaud" ! Curieux aussi comme toutes les cariquelles (voitures sans permis) choisissent LE moment où l'on est pressé pour aller faire un tour... Bref, on fini par arriver au parking, je prend mes sacs et je file aussi vite que le permet mon chargement vers la gare pour prendre le bateau. Oui, on est sur une île, on prend le bateau à la gare ... maritime ! Arrivé à la gare, le petit train (je sais, ça embrouille !) pour les bagages a déjà été embarqué... A plein gaz dans les escalators, rien ne pourra me faire rater le bateau !
Céline suis péniblement plusieurs dizaines de mètres derrière... J'ai mon billet (prévoyant...), j'embarque ! Je signale quand même qu'une autre personne arrive après moi... Finalement, on aura encore été juste pour prendre le bateau !

Arrivé sur le continent, la pluie semble vouloir laisser la place au soleil. La tendance semble se confirmer à mesure que l'on s'approche de Nantes. Avant d'aller à l'aéroport, s’arrête pour manger un morceau et acheter un nouveau sac. Cette fois, on est vraiment prêt et en plus, il fait beau. On laisse la voiture en vacances au parking pas cher qui coûte presque aussi cher qu'un aller-retour à Dublin pour deux personnes. Arrivé dans l'aéroport, on enregistre le sac, puis on attend... On passe les contrôles, puis on attend l'embarquement... On passe le guichet d'embarquement, puis on attend dans le couloir que l'avion arrive... Une fois l'avion arrrivé, on attend que les passagers précédents débarquent... Puis on descend sur la piste et on attend pour monter dans l'avion... On monte dans l'avion et on attend que l'avion décolle... Finalement, après toute cette attente entrecoupée de moments où l'on doit montrer sa carte d'identité et son billet d'avion à tout le monde, l'avion fini par décoller ! Il n'y a plus qu'attendre d'arriver en lisant Harry Potter... En vrai, ce n'est pas si long : il faut 1h40 pour faire Nantes/Dublin. Quand on compare avec les 1h15 que mets l'Insula Oya 2 pour faire Port-Joinville/Fromentine , on se dit que ce n'est pas long du tout en fait !
Après un atterrissage où l'avion n'en finissait plus de freiner, nous avons enfin poser le pied sur le sol irlandais. Dans l'aéroport, mon attention a été attirée par un panneau lumineux précisant "En Irlande, on roule à gauche". Je l'ai donc photographié, ce qui a attirer l'attention d'une jolie policière irlandaise. M'ayant demandé pourquoi je prenais des photos dans un aéroport, je lui répond que je prend en photo le panneau parce que je le trouve amusant... Elle me regarde alors avec un regard vert, dubitatif et perçant, puis s'en va en me souhaitant un bon voyage...

Une fois le gros sac récupéré, on part récupérer le voiture de location. On fait la rencontre de Chris qui tente nous refourguer pleins d'options inutiles et couteuses, mais sans trop insister... Quand il me propose la location d'un GPS, je décline poliment, expliquant que j'ai ce qu'il faut et lui promet que je ne laisserai pas Céline s'occuper de la navigation... Il me regarde alors avec un regard complice et me souhaite un bon voyage... Il ne reste plus qu'à retrouver notre belle voiture dans le parking des voitures de location et à se diriger vers Dublin !

jour 1

Pin It