Sous les étoiles

Alors que je suis tranquillement à la maison à trier des photos, je jette un coup d’œil par la fenêtre et me rends compte que le ciel est hyper clair, sans l'ombre d'un nuage en vue. Cet été, c'est assez rare pour être remarqué ! Et puis je réalise qu'aujourd'hui, le Soleil a rendez-vous avec la Lune quelque part au-dessus de l'Amérique du Nord. Ce qui veut dire que ça doit être la nouvelle lune en ce moment et que donc il ne doit pas y avoir de Lune puisqu'elle occupée avec le Soleil de l'autre coté du monde... Pour ne rien gâcher, il n'y a pas de vent et il ne fait pas froid : les conditions idéales pour faire des photos d'étoiles et de la Voie Lactée ! En plus, tel le gâteau sous la cerise, je ne travaille pas demain : j'ai donc tout le loisir de me laisser entraîner jusqu'au bout de la nuit par les démons de ...
Une fois la flemme vaincue, ce qui laisse le temps aux dernières lueurs du jour de s'évanouir complètement, je prépare le matériel et chausse mes chaussures. Et maintenant, où vais-je ? Comme je suis indécis sur ma destination, je laisse dans un premier temps la voiture me conduire là où elle pense bon d'aller... Elle m’emmène alors dans un petit chemin sombre et mystérieux qui se rétréci petit à petit, et après ça, encore un peu plus... Au point que tout croisement avec un lapin est impossible sans danger pour l'animal. Je reprend alors les rênes de l'expédition, pour me diriger vers la falaise où j'étais il y a quelques jours.

Il fait vraiment hyper sombre, la seule lumière éclairant le paysage étant le Grand Phare. Mais à raison d'un éclat toutes les 5 secondes, il ne faut pas trop compter dessus pour voir où on met les pieds ! Aussi, et malgré avoir patienté quelques minutes pour m'accoutumer à l’obscurité, je suis obligé d'allumer une lampe pour trouver mon chemin au milieux des rochers et ne pas prendre la voie rapide vers le bas de la falaise !
Une fois en bas, sur le granit, après une descente lente mais contrôlée, je me trouve encore plus dans le noir puisque je suis dans l'ombre de la falaise du point de vue du phare et même de la pollution lumineuse venue du Port et du continent...

IMG 2767 Granit cliff 1024px

Du coup, même à l’œil nu, on voit un nombre hallucinant d'étoiles. Combien ? Des milliers au moins, c'est sûr. Probablement des millions... Ou bien des milliards ? Disons donc, qu'on voit presque mille millions de mille étoiles !
On ne se rend pas bien compte de la taille des rochers en 'contre-jour', alors je tente la technique du light-painting pour faire ressortir la falaise. Au bout de quelques essais, je finis par avoir un résultat convenable en utilisant la paume de ma main pour diffuser et orienter le faisceau de la maglite. Cool...

IMG 2772 Granit cliff 1024px

Je m'installe donc à l'ombre des falaises pour faire des photos de la Voie Lactée et des rochers environnants. A proximité, il y a une mare d'eau de mer qui reflète les étoiles et grouille de crabes. C'est très beau. Mais c'est aussi hyper flippant d'entendre tous ces bruits bizarres autour de soi et de se rendre compte en allumant la lumière, une fois la pose finie, que je suis entouré de crabes curieux, sortis de l'eau pour voir ce qu'on est en train de faire. Je suis pas trouillard, mais là, je me suis un peu vu, pendant une seconde, dans un film de crabe-zombies !

IMG 2754 Low tide 1024px

IMG 2789 new moon 1024px

Les nouvelles lunes de l'extrême c'est bien pour faire des photos de la Voie Lactée. Par contre c'est un peu galère si on veut aller chercher un peu de 'paysage' pour accompagner les étoiles. Il fait tellement sombre qu'il faut monter la sensibilité à la prise de vue et jouer lors du post-traitement pour récupérer des détails. Mais alors, on se retrouve vite confronté à un bruit énorme qui vient gâcher l'image...
J'aurais pu réduire le bruit (du ?) en employant une technique savante consistant à prendre plusieurs fois la même photo et à faire la moyenne entre toutes. Le gros problème de cette technique est que les étoiles bougent entre les différentes photos et qu'il faut donc les aligner entre elles au post-traitement. C'est long, ça aurait été galère à gérer avec les réflexions dans la mare et je ne pense pas que le résultat aurait été très supérieur, au final... La leçon de la soirée est qu'il faut de la lumière pour faire de la photo !

En remontant vers la voiture, je prends le temps (une demi-heure...) de faire un time-lapse avant d'aller jeter un œil à La Meule. Là-bas, un joli lampadaire tout moche apporte juste ce qu'il faut de lumière pour ne pas être embêté par le bruit. Par contre, la batterie est à bout de souffle et bientôt l'appareil photo s'endort dans mes mains... Je n'ai pas pris la deuxième batterie et tant mieux : c'est une bonne raison pour aller me coucher moi aussi, il est  presque 03h00...

IMG 2861 La Meule Lighthouse 1024px

IMG 2869 Anchored under the stars 1024px

Sous les étoiles 2

Le lendemain, comme les conditions sont presque aussi bonnes (juste quelques passages de nuages bas), je retourne à La Meule pour reprendre les choses où elles étaient quand la batterie a flanchée.
Je commence par enchaîner les prises pendant une heure pour faire un time-lapse avec la chapelle de la Meule en contre-jour avec les derniers nuages qui s'en vont, poussés par le vent.

IMG 2893 Stars ovec the little chapel 1024px

Après ça, je monte sur les hauteurs de La Meule vers la chapelle. Cette fois, pour limiter le bruit, je prends 4 fois la même photo et je les assemble plus tard lors du post-traitement.
Pour les curieux, pour aligner les images j'utilise le plugin Exact Aligner de The Gimp et pour moyenner les images (et beaucoup d'autres opétations sur les calques) G'MIC.

IMG 3067 La Meule Chapel 1024px v1

IMG 3078 La Meule Chapel 1024px

IMG 3073 La Meule Chapel 1024px

Puisque la batterie tient le coup (et la deuxième avec...), je suis obligé d'amener mon pavillon et de rentrer me coucher : il y a à faire demain pour développer tout ça...

 

Pin It

Comments est propulsé par CComment