Blacksod Lighthouse

Le "presque" dernier jour du voyage en Irlande (la veille du retour à Dublin), nous sommes allés faire un tour sur la Péninsule de Mullet au bout de laquelle est érigé le phare de Blacksod.


Agrandir la carte

Ce phare n'est pas le plus haut, le plus puissant, le plus vieux, le plus luxueux... Ni le plus beau. Mais alors, qu'a-t il donc de remarquable ? Eh bien, sans lui, l'Histoire n'aurait pas été la même et le monde, ou du moins l'Europe ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. Rien que ça...

IMG 4880 Blacksod lighthouse fb

Remontons l'Histoire... En 1841, un lieutenant des Gardes-cotes demande à sa hiérarchie d'étudier la construction de deux phares à l'ouest de la péninsule de Mullet et pour protéger l'approche du mouillage dans la baie de Mullet, abri très fréquenté au Nord-Ouest de l'Irlande.
Après une vingtaine d'année de réflexion, la décision est prise en 1862 de construire un phare au sud à Blacksod Point ainsi qu'un autre sur l’île de Blackrock à l'ouest. La construction, confiée à Mr Bryan Carey, commence à l'automne 1864 sur un terrain loué à un certain Révérend William Palmer (pour 1£ par an), qui possède une carrière de granit sur la péninsule. En homme d'affaire avisé, il propose de fournir les pierres nécessaires à la construction de l'édifice pour la somme de 100£.
La construction du bâtiment est terminée à l'été 1865. La tour est alors inspectée afin de vérifier que les spécifications ont été respectées avant d’installer l'optique. Deux offres avaient été déposées pour la fourniture du système optique, toutes deux d'un montant de 340 £. Les offres ont donc été départagées par un tirage au sort au profit des Frères Chance, les biens nommés ! Notons au passage l'imortance du coût de l'optique par rapport aux pierres.
Le phare est mis en service le 30 juin 1866. Equipé d'une lampe à huile, il présente alors un feu fixe visible lorsque l'on est bien positionné pour entrer dans la Baie de Mullet, avec un secteur rouge vers le nord pour signaler des dangers.

En 1869, l'administration a reçu une plainte emmanant de Francis Beaufort Palmer, fils du Révérent William Palmer, relative à l'implantation du phare. Avant la construction, celle-ci avait été décalée de 6 mètres à la demande de Mr Palmer (père), propriétaire du terrain et de la carrière 'The Granite Compagny', afin de permettre l'accès à la mer à Palmer pour l'expédition de son granit dans le monde entier. Cependant, au fil du temps et des tempêtes, ce passage s'est réduit de 7 mètres à moins de deux mètres par endroit. Comme à l'issue de la construction la présence du passage (et sa largeur !) a été attestée par toutes les parties,  l'Administration statua que ce problème ne relevait pas de sa compétence. Elle proposa néanmoins que les rails de la ligne de tramway utilisé pour transporter les blocs de pierres empiètent sur son terrain afin de permettre au tramway de tourner pour rejoindre le quai, si Mr Palmer abandonnait sa requête. Pour toute réponse, Mr Palmer (fils) indiquera, quatre mois plus tard, que le terrain de son père était mis en vente... L'Administration a alors proposé de l'acheter pour 17 livres 8 shillings et 4 pences, mais les Palmer ont préféré vendre à quelqu'un d'autre... Finalement, le terrain sur lequel le phare est bâti sera acquis en 1948.
En 1889, le tramway fut de nouveau sur la table suite à l'érosion du quai par la mer. Il fut convenu avec The Granite Company que celui-ci pourrait passer à travers le terrain des logements à terre des gardiens du phare de l'Ile de Blackrock. En 1891, les rails ont dû être enlevés pour procéder à des travaux sur le mur des gardiens. Après de nouvelles négociations, le tramway a été remis en service entre 1900 et 1910, avant d'être définitivement arrêté et le mur d'enceinte des gardiens reconstruit comme à l'origine.

En 1931, la lampe à huile est remplacée par une lampe à acétylène et le feu devient un feu à  2 éclats toutes les 7.5 secondes. Le phare sera électrifié le 31 mai 1967.
L'eau courante ne sera installée dans les logements des gardiens qu'au milieu des années 1970 !

IMG 4890 Blacksod lighthouse fb

 Voilà pour l'histoire du Phare de Blacksod... Mais qu'en est-il de l'Histoire ?
Bien que neutre durant la Seconde Guerre Mondiale, l'Irlande, en vertu d'un accord conclu lors de l’Indépendance en 1921, communique à la Grande-Bretagne ses observations météorologiques. Blacksod était le point d’observation météo 'professionnel' le plus à l'Ouest de l'Europe et donc celui qui pouvait observer les phénomènes météorologiques venus de l’Atlantique le premier.

Le jour J était initialement prévu le 5 juin 1944, compte-tenu des conditions de lune et de marées favorables pour un débarquement et des parachutages, mais les dates du 6 et 7 juin ont été aussi retenues comme possible. Cependant, alors que la date de la plus grande invasion de l'Histoire approchait, les prévisionnistes Anglais et Américains ne parvenaient pas à se mettre d'accord sur le temps qu'il pourrait faire ce jour : le 2 juin, les Américains étaient optimistes alors que les Anglais étaient résolument pessimistes !
Le 3 juin à 2 heures du matin, le gardien du phare de Blacksod, Ted Sweeney, transmet son bulletin d’observation comme il le fait toutes les heures, faisant état de vent de force 6 et d'une chute rapide du baromètre. Suivant l'avis des météorologistes, le Général Dwight D Eisenhower décida de repousser l'opération de 24 heures pour le 6 juin. Il aurait aussi pu la repousser d'un mois, quand les conditions de lune et de marées serait de nouveau favorables, mais il trouva cette option "trop triste à voir"... D'ailleurs, ll se trouve que le temps était encore pire en juillet !
Plus tard dans la journée du 3, Ted Sweenney reçu plusieurs appels téléphoniques de personnes avec un accent anglais, pour lui demander de nouvelles observations. Celles-ci, associées aux observations des autres stations fit naitre une lueur d'espoir chez les Alliés...

Le 4 juin à minuit, Sweenney observait des "grosses averses avec des éclaircies, un plafond nuageux à 900 pieds et une bonne visibilité aussi bien sur terre que sur la mer". Lors de son briefing au petit matin, Eisenhower annonça l'arrivée d'un front froid sur la Manche et donc le déclenchement de l'Operation Overlord le 6 juin 1944 !

Les observations faites par Ted Sweenney au Phare de Blacksod ont donc permis de prévoir la fenêtre météo qui a permis le débarquement des alliés en Normandie avec la suite que l'on connaît. Cela mérite un time-lapse, sans doute...

Sources :

Pin It

Comments est propulsé par CComment