"Elle est retouchée ta photo !"

2019 03 04 IMG 3297 Storm 0 1024px

Régulièrement, on me pose (et aux autres photographes aussi !) une des questions suivantes, ou une variation, à propos de mes photos ou de celles des autres :

  • Comment tu as cet effet ? C'est retouché !
  • Tu utilises des filtres, c'est ça...
  • Mais en fait, elle est retravaillée cette photo lol ?

Alors en fonction du contexte ça peut agacer, voire blesser... Surtout si le ton est suspicieux ou accusateur. Comme si le traitement appliqué à une image après la prise de vue était MAL, tout comme le sucre ajouté dans la compote. C'est MAL, on vous MENT, on cherche à vous ENTOURLOUPER ! D'ailleurs Zone Interdite devrait consacrer une émission sur le scandale des photos retravaillées pour révéler la vérité au monde et qu'on ouvre enfin les yeux sur ces pratiques HONTEUSES.

Alors, allons à l'essentiel dans un premier temps : OUI, TOUTES LES PHOTOS ONT SUBI D'UNE FAÇON OU D'UNE AUTRE UN TRAITEMENT APRÈS LA PRISE DE VUE.
Point.
Depuis que la photo existe.

Rappelons nous le temps de la photo argentique où il fallait faire subir un traitement chimique à la pellicule, faire le développement sur un papier photo auquel on faisait aussi subir un traitement chimique. Des petits malins se sont vite rendu compte que l'on pouvait jouer sur certains paramètres pour affecter l'exposition (clarté) ou le contraste (différence de clarté), et découpaient des formes en carton pour masquer telles ou telles partie de l'image pendant plus ou moins longtemps afin de modifier l'image finale. D'autres faisaient carrément disparaître des personnages qu'on aurait préféré ne pas voir sur la photo. Tout cela il y a une centaine d'années... Bien avant Photoshop, donc ! Et là, pourtant, pas de scandale.

Puis le numérique est arrivé. Grâce au numérique et à l'informatique, n'importe qui a la possibilité avec n'importe quel logiciel de procéder à la modification de ses clichés en quelques clics. La magie disparaît en même temps que la technicité : on a rendu la technique transparente et accessible. Du coup, tout le monde peut le faire : « y clique, y clique, y a plus de z'yeux rouges » ; « y clique : v'la ton noir et blanc » ; Tac Pouf, terminé ! Cool, la photographie se démocratise, ça hash-tague #adonf !
Et l'on voit apparaître des 'filtres’ pour donner en un clic un look pourri à une photo pourtant intéressante sans ça… Juste un petit mot sur les ‘filtres’ : un filtre est une plaque de verre plus ou moins teintée afin de limiter la quantité de lumière entrant dans l'appareil. Soit pour augmenter le temps de pose, soit pour assombrir une partie trop claire (typiquement le ciel) et équilibrer l'exposition. Rien à voir donc avec des traitements standards prédéfini qui sont, eux aussi, des post-traitement... Un peu comme si le mec qui fait son créneau avec sa voiture en mode AutoPark critiquait l'acharné qui gare sa voiture à la main parce qu'il sait le faire et qu'il veut maîtriser toute la manœuvre. On balance même de l'intelligence artificielle dans les téléphones pour qu'ils appliquent intelligemment, sans qu'on ait rien à faire, un traitement intelligent de sorte que le petit cousin semble sortir tout droit de Riding Zone alors qu'il plaque un trick de guedin avec son skate. Parce que le téléphone a reconnu la scène que l'on est en train de capturer et qu'il sait à quoi un trick de guedin doit ressembler. La voiture choisit où se garer et se gare toute seule !

2019 08 09 ACP 9675 cata perf 0 1024pxRiding Zone ! (pas de skate en stock... Ni de petit cousin !)

Mais voilà la vraie vérité : même la photo du ticket d'essence pour se faire rembourser par le patron est traitée ! «Bah non ! je prend la photo et je l'envoie en SMS, elle est pas retravaillée ! » Si. Par l'appareil photo (ou téléphone, qui est maintenant un appareil photo qui peut aussi téléphoner...) qui lui applique un traitement de base pour diminuer le bruit, gérer la luminosité, le contraste, la netteté, la saturation, etc... Bref la photo de base est bien loin d'être bio : elle est traitée par l'appareil sans qu'on le sache.

IMG 9515 The Horned Beast 1024px"La vérité est ailleurs"

Voyons se qui se passe pour les gens qui veulent aller plus loin dans leur pratique photographique (ceux qui garent leur voiture eux-mêmes !). Ils shootent en RAW (brut, cru en anglais). Au-delà de se la péter et de pouvoir discriminer facilement ceux qui en sont de ceux qui n'en sont pas, utiliser ce format permet de récupérer toutes les informations en provenance du capteur et de pouvoir travailler cette matière brute à sa guise. En gros, on peut reprendre le contrôle global du développement de son image : ajuster précisément le contraste ici où là, telle ou telle couleur, etc... Tout cela prend du temps, surtout si, comme moi, on traite toutes les images une par une, tel un berger qui chouchoute chacun de ses agneaux...
Le post-traitement est une étape incontournable de la naissance d'une photo ; comme si la prise de vue était une recette de cuisine et que le traitement (ou développement) était la cuisson qui révèle toutes les saveurs de cette recette. Le plus compliqué dans le post-traitement est de trouver le juste dosage qui permet de renforcer le propos, sans pour autant être excessif. Mais il s'agit là d'une appréciation très personnelle et qui varie en fonction du moment. Après tout, certains apprécient la viande saignante, d'autres trop cuite !

2019 08 26 IMG 8448 behind the scene 0 1024pxL'édition des photos est un travail intéressant, mais parfois laborieux et toujours long !

En ce qui me concerne, le traitement typique d'une photo va être le suivant : correction du cadrage et de l'horizon si besoin, contraste/luminosité global, teinte générale (température de couleur), correction du bruit, des déformations de l'objectif et de la perspective en fonction des cas, … Puis intervient un travail plus localisé pour mettre en avant ou en retrait des éléments de la composition afin de guider l’œil dans l'histoire que je voudrais que la photo raconte. Par exemple, je peux intervenir sur le ciel pour renforcer l'impression de beau temps ou au contraire renforcer l'atmosphère dramatique. Peu de retouche, sauf pour faire disparaître un (petit) élément que je considère comme une distraction dans l'image, comme une trace d'avion dans le ciel, ou pour atténuer une ride trop marquée par exemple.

 

La photo brute vs la photo finale.
Si cet exemple est presque caricatural, il montre aussi l’utilité du post-traitement : à partir d'une poignée d'informations brutes,
on met en avant certaines choses et on en met en retrait, de façon à servir le propos... 

Mais en amont de tout cela, il y a la prise de vue. La photographie repose sur deux piliers : la composition (ce que l'on met - ou pas ! - dans le cadre) et l'exposition (la quantité de lumière). La composition est régie par de grandes règles (on pourrait presque dire conventions) qu'il convient de transgresser dès que possible. En gros, on fait ce qu'on veut... Pour l'exposition, c'est un poil différent. Pour y voir quelque chose, il faut la juste quantité de lumière : suffisamment et pas trop. On peut bien sûr s'écarter d'un coté ou de l'autre, mais « noir sur noir, il n'y a rien à voir » et « blanc sur blanc, il n'y a a rien a voir non plus (et ça ne rime pas, en plus) ». Pas trop loin du juste milieu, donc. Pour viser juste, on joue sur les trois paramètres du « triangle d'exposition » : la sensibilité, la vitesse et l'ouverture. Chacun de ces paramètres va avoir un effet visuellement perceptible sur l'image finale. Sans faire un cours de photo exhaustif, on peut prendre l'exemple de la vitesse (ou temps de pose) qui va permettre selon son réglage de figer un mouvement ou au contraire de le rendre visible, par exemple avec le filé d'une vague ou des nuages.

 

En faisant varier les paramètres du triangle d'exposition on peut obtenir un rendu différent dès la prise de vue.

Et même que des fois, on prend plusieurs fois la même photo avec des réglages différents d'exposition ou de mise au point pour les assembler ensuite et contourner des limitations techniques... C'est pas grave, hein !

2019 03 29 2019 03 29 IMG 4722 Passerelle NGV expoblend 0 Passerelle NGV 0 1024pxCombinaison de 3 expositions différentes pour compenser les differences de luminosité entre l’intérieur et l'extérieur de la passerelle.

Donc si une image paraît étrange parce qu'elle ne correspond pas à l'expérience visuelle que l'on peut avoir dans la vie de tous les jours, ce n'est pas forcément par retouche, filtre, tromperie ou sorcellerie... C'est juste que le photographe a utilisé les réglages de son appareil pour montrer une interprétation de ce dont il a été le témoin... 

2018 12 10 MG 9019 Fromentine Fenwick 0 1024px Trop de temps à l'apéro ou juste un temps de pose et une ouverture bien choisis pour créer un flou de mouvement et de là, une impression de vitesse ?

Et enfin : est-ce qu'on demande à un musicien qui présente son dernier morceau s'il l'a arrangé et travaillé au mixage ? Non, parce qu'on le sait et qu'on l'accepte. De même qu'on accepte sans problème que la guitare de Jean-Jacques Goldman n'ait pas le même son que celle de Jimmy Hendrix parce qu'on sait qu'ils traitent(aient) leurs sons différemment. Faisons de même avec la photographie et plutôt que d'accuser le photographe d'avoir bidouillé sa photo, demandons lui en quoi a consisté le post-traitement et pourquoi avoir fait ces choix : la discussion promet d'être intéressante !

2018 10 31 IMG 6498 Trio BaYam 1024pxTrio BaYam

Pour mettre l’accent sur l’importance du post-traitement dans la création d’une photo qui doit être vue comme le moyen d’expression du photographe qui peut alors donner son interprétation de la réalité (?) captée par l’appareil photo, je vais proposer pour un prochain article à quelques compères de traiter un même fichier RAW. Il sera alors intéressant de comparer les différentes visions d'un même sujet. Si l’exercice vous intéresse, contactez moi par mail pour obtenir le raw !

 PS : après avoir passé quelques (nombreuses) heures à écrire cet article au lieu d'éditer mes dernières photos et d'autres plus anciennes à la traîne, j’ai découvert cette vidéo de SnobFrog qui traite du même sujet merveilleusement bien (mieux ?)… Si j’avais su, je n’aurais pas écrit autant de blabla et je me serais contenté de mettre le lien vers sa vidéo ! Bref, je vous remercie de m'avoir lu jusque là et vous encourage vivement à la regarder :

Pin It

Comments est propulsé par CComment